Féérie retrouvée

A la recherche de Féérie




Dans les deux tomes de "A la recherche de Féérie", sortis en 2002 et 2004, Erlé Ferronnière et Jean-Baptiste Monge nous entraînent dans la quête extraordinaire de deux savants imaginatifs.

C'est une extraordinaire expérience que nous proposent les deux tomes de "A la recherche de Féérie". Une émotion comparable à celle de tourner les pages d'un grimoire, d'un carnet de voyage ou d'un vieux journal, découvert sous la poussière d'une bibliothèque oubliée.

A la recherche de Féérie - Tome 1Les choses que l'on découvre page après page aurait été retrouvé, selon l'avant-propos, "dans trois grosses chemises cartonnées, bleu délavé" : des lettres, des dessins, des notes, regroupés dans "plusieurs livrets" et qui retracent la quête de deux éminences, un zoologiste passionné par l'hivernage des mammifères, et un botaniste spécialiste de l'influorescence des ombellifères.

Les deux savants mettent en commun leurs recherches qui prouveraient l'existence d'un monde de féérie. Le premier tome, "La révélation" (sorti en 2002 aux éditions Au Bords des Continents), dévoilent leur notes, leurs croquis, leur correspondances. Le second, "La Disparition" (sorti en 2004) entraîne les deux hommes au coeur de l'Armorique, à la recherche d'un mythique Petit Peuple.

A la recherche de Féérie - Tome 2L'oeuvre est signée Erlé Ferronnière et Jean-Baptiste Monge (avec la participation de Patrick Jézéquel pour les textes). Deux ouvrages à la mise en page soignée, où les pages sont comme jaunies, abîmées, un peu déchirées ou touchées par des traces de moisissures. Les documents sont posés là comme de précieux témoignages : des croquis, des plumes, des feuilles séchées. On en ressent quasiment l'odeur.

L'imagination débordante des auteurs entraîne le lecteur dans une rêverie sans fin, et pousse à la réflexion d'un univers parallèle qui grouillerait sur les lieux de nos promenades dominicales.

Sur la toile :

A la recherche de Féérie (extrait)

 

A la recherche de Féérie (extrait)



Mots-clés : ,




Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.