Ce matin, un lapin

Freddy Mut Yanick Messager




Après l'univers des lapins banquiers, Yanick Messager se lance avec Fred Coicault dans le monde des poissons. Il sera au festival Crayonantes les 13 et 14 décembre prochain. Un festival qu'il connait bien pour en avoir été l'un des créateurs.

Freddy Mut a aujourd'hui vingt-cinq ans. Ce premier héros de BD entièrement conçu par ordinateur est en effet né sur le Macintosh de Yanick Messager en 1989. Ses premières aventures, sous forme de petits strips, sont d’abord destinées à égayer les pages du bulletin interne de la banque où travaille son auteur. Un premier album sort ensuite en 1991. Le désopilant lapin quitte alors son champ de luzerne bancaire pour courir le monde.

C'est le début de la grande saga des éditions Freddy Mut. Notre héros sort un deuxième album, puis un troisième et enfin un quatrième. On le voit un peu partout dans les médias : presse locale presse nationale, télévision… Son auteur commence ses premières dédicaces en salons de BD. Tout au long de cette période, au fur et à mesure des avancées technologiques des logiciels de dessin, le graphisme s’affine.

Dans le sillage du succès de Freddy Mut père, d'autres personnages emblématiques de la série vont bénéficier de leur propre collection : Freddy Mut Junior, pour les 7/11 ans, quatre albums sortis depuis 1996 et pour les tout-petits, P'tit Frère, dont le troisième tome "La mystérieuse disparition de la tutute" est sorti en 2014 et dont un titre est prévu en 2015.

Aujourd'hui, Freddy Mut est distribué en Suisse, en Belgique et au Luxembourg. Il est disponible sous format papier sur son site internet, sur les principaux sites commerciaux (FNAC, Amazon, Au bon coin,…) en numérique sur tablettes et smartphones.

Mais aux Editions Freddy Mut, il n'y a pas que le lapin dans la vie. Il y a aussi les poissons.

En février 2014, c’est la sortie de "Pourvu qu'elle soit salée !", le premier tome de la série "Ouïes-dire et récits natatoires". Il s'agit d'un projet poissonnier que mijotait Yanick Messager depuis… très longtemps. L'idée lui serait venue en 1988 alors qu'il travaillait pour la revue Thalassa de Georges Pernoud. Elle remonte à la surface vingt-cinq ans plus tard. Messager réécrit les textes et confie le dessin à Frédéric Coicault. Comme le titre l'indique, ce premier tome concerne les habitants de la mer : poissons, coquillages et crustacés. Le second tome, prévu pour 2015, se concentrera sur la vie en eau douce.

Yanick Messager sera présent au festival CrayoNantes les 13 et 14 décembre prochains. Un festival qu'il connaît bien puisqu'il en fut à l'origine, en 2006 et qu'il a longtemps présidé l'association Taille-Crayon.

Sur le web :

 



Mots-clés :




Laisser un commentaire