Beuchot et la trilogie africaine





Les Crayonantes 2016 consacrent une exposition au dessinateur nantais Raphaël Beuchot, l'auteur de "Un tout petit bout d'elle" (Le Lombard) mais aussi "Le montreur d'histoires" et "Tourne disque".

Raphaël Beuchot se destinait à une carrière d'ingénieur commercial, mais il fut happé par la bande dessinée lorsqu'un éditeur se montra intéressé par le dessin. Sous le nom de Raphaël B, il sort un premier album "Ma vie de zombie" (Ankama), crée un blog BD et un blog cinéma, puis accessoirement dessine l'affiche des Crayonantes 2008.

Depuis 2011, Raphaël Beuchot se consacre à une sorte de trilogie africaine écrite par Zidrou. Il ne s'agit nullement d'une série, mais bien de trois one shots qui ont pour point commun le continent africain.

zidrou-beuchot-1-le-montreur-d-histoire

2011 @ Le Lombard

Le montreur d'histoire (2011, Le Lombard)

On le surnomme Il était une fois, un marionnettiste privé de mains qui enchante le public avec les aventures de son personnage Sans-Façon. Mais les contes du montreur d'histoires ne plaisent pas à tout le monde, notamment le dénommé Salif, un policier tyran qui n'aime pas entendre autre chose que sa vérité. Cette première collaboration entre Zidrou et Raphaël Beuchot explore la liberté d'expression et le combat de l'imagination face à l'oppression.

zidrou-beuchot-2-tourne-disque

2014 @ Le Lombard

Tourne-disque (2014, Le Lombard)

Un jour, alors que s'approchait la fin de sa vie, le musicien Eugène Ysaÿe fut invité à donner un concert au Congo. Le concert fut annulé. Le vieil homme assigné à résidence fit la connaissance d'un domestique qui fit preuve d'une passion et d'une connaissance empirique de la musique. Tout opposait les deux hommes qui devinrent les meilleurs amis du monde. Beuchot et Zidrou démontrent cette fois-ci comment l'ouverture d'esprit peut amener à l'amitié sincère au-delà des différences établies.

zidrou-beuchot-3-un-tout-petit-bout-d-elles

2016 @ Le Lombard

Un tout petit bout d'elles (2016, Le Lombard)

Un ouvrier chinois travaille en Afrique sur un site d'abattage d'arbres. Il se prend d'affection pour une femme d'ici, jeune mère d'une gamine pleine de vie. Yue Kiang découvre un jour la terrible cicatrice d'Antoinette, victime d'une tradition barbare qui fait encore plus des millions de victimes. Zidrou et Beuchot abordent cette fois le thème délicat de l'excision et nous plonge dans la modernité d'une nouvelle forme de colonisation du continent africain.

Raphaël Beuchot lors des Crayonantes 2011

Raphaël Beuchot lors des Crayonantes 2011



Mots-clés : , , , ,




Laisser un commentaire