Clichés en Chapelle Basse-Mer

Exposition "Clichés de Bosnie" à la Bibliothèque Municipale de la Chapelle Basse-Mer




Depuis le 2 mars, la bibliothèque municipale de la Chapelle Basse-Mer expose les planches originales des "Clichés de Bosnie", d'Aurélien Ducoudray et François Ravard. L'occasion de découvrir un endroit qui fait vivre la BD.

A travers l'exposition "Clichés de Bosnie", c'est un véritable zoom sur la BD reportage que propose la bibliothèque municipale de la Chapelle Basse-Mer. Le 5 mars avait été organisée une table ronde sur ce "genre à la croisée des chemins", pour reprendre l'accroche de l'affiche, animée par Emmanuel et Romain de La Mystérieuse Librairie Nantaise.

L'exposition était passée lors du dernier festival Crayonantes en 2014 (1). Elle se tient aujourd'hui à la bibliothèque de la Chapelle Basse-Mer depuis le 2 mars et jusqu'au 31 mars. Le 26, à l'espace Jacques Demy sera diffusé le film qu'Aurélien Ducoudray avait réalisé sur son périple bosniaque (également diffusé lors des Crayonantes). Les auteurs seront présents pour répondre aux questions du public.

Depuis 2013, la bibliothèque municipale de la Chapelle Basse-Mer consacre une large place au neuvième art. Guillaume Bouzard est le premier auteur BD à s'être rendu à cet endroit pour y rencontrer les lecteurs (et les footeux du coin...). L'illustrateur jeunesse Mathieu Maudet lui emboîte le pas un an plus tard à travers une exposition et des rencontres avec les écoliers. Pour 2015, après l'expo "Clichés de Bosnie", c'est Malika Doray qui est annoncée pour novembre.

La bibliothèque municipale de la Chapelle Basse-Mer accorde aussi une large part à la création. Elle édite en 2014 son propre fanzine (qui a pour titre... Fanzine tout simplement) et crée deux albums jeunesse. Un endroit bouillonnant à visiter d'urgence.

(1) Voir notre article "Retour en Bosnie".



Mots-clés : , , , ,




Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.