Interview d’auteur : Adolie Day

Adolie Day




Adolie Day est une illustratrice nantaise. Elle répond aujourd'hui aux questions de Taille Crayon.

Bonjour je suis Adolie Day, illustratrice Nantaise de 33 ans

Depuis quand vis-tu à Nantes ?

Je suis Nantaise de coeur, j'y suis née et j'y ai grandi. Je vis maintenant à côté de Montaigu mais je viens à Nantes toutes les semaines.

Quelles études as-tu suivies ?

Après un bac L Arts Plastiques à La Colinière et une année de Fac en histoire de l'art,  je suis entrée à l'Ecole Pivaut à Nantes. J'y ai suivi une formation de graphisme publicitaire pendant quatre ans.

Adolie DayA quel moment as-tu décidé de faire de l'illustration ?

J'ai toujours fait des illustrations personnelles en parallèle de mes boulots alimentaires, après mes études j'ai vite travaillé comme graphiste textile chez Alphabet, puis Sucre d'Orge et enfin Kenzo. Mais le soir et le week-end je faisais des dessins pour moi, que je publiais sur mon blog, j'ai alors été contacté par Amaterra pour la collection "Lilichou", puis par les éditions du Toucan pour faire "Le chasseur de papillons". Il a alors fallu faire un choix et je me suis mise en freelance en arrêtant petit à petit de bosser dans le textile.

As-tu participé à un collectif ?

Oui, plusieurs : "Sweet illustration-Monsa", "Café salé 3 - Ankama", "The garden of eye candy - Gingko" et "How to create a Potfolio & Get Hired - Laurence King Publishing". J'aime cette impression d'appartenir à un mouvement, la joie d'être avec des gens que j'admire, les rencontres...

Qu'est-ce qui te plaît dans le mode d'expression que tu as choisi ?

Vivre de ma passion, l'adrénaline de travailler sur de beaux projets et la liberté.

Où travailles-tu ?

Je travaille chez moi. Nous avons déménagé à la campagne il y a quelques années pour avoir un grand atelier. J'aime être dans ma bulle quand je dessine, mais parfois les collègues me manquent...

Quelles ont été tes lectures d'enfant ?

"Emilie", "La Poupoune et le Gramgroum",  "Ernest et Célestine" de Gabrielle Vincent, les belles histoires.

Et maintenant, que lis-tu ?

"Les carnets de Cerises" d'Aurélie Neyret et Joris Chamblain, "Jane le renard et moi" de Fanny Brit et Isabelle Arsenault, "Chemin Perdu" d'Amélie Fléchais, "J'aurais adoré être ethnologue" de Margot Motin.

Quelles sont tes influences ?

Kiraz, Kerascoët, Myazaki, Idrew Him, James Jean, Mark Ryden, Ray Cesar, Marion Peck, Hisae Iwaoda, Princesse Camcam, Isabelle Arsenault, Samuel Ribeyron, Manuel Arenas, Rebecca Dautremer, Ashley wood, Annette Marnat, Daisuke Tsutsumi... et plein plein d'autres. En cinéma je suis une fan de Lars Von Trier, Mélancholia.

Est-ce que d'autres oeuvres t'ont marqué et t'inspirent ?

Le cinéma m'inspire beaucoup, les séries aussi comme "Mad Men" me donnent envie de crayonner.

Comment qualifierais-tu ton style ?

Je ne sais pas. Beaucoup de gens me disent que c'est mignon. Mais ça prend une nouvelle tournure en ce moment avec mes aquarelles, plus légères.

As-tu une passion, un violon d'Ingres ?

A part le dessin, non.

Quel est ton coup de coeur artistique du moment ?

Clémentine de Chabaneix pour ses merveilleuses sculptures et Princesse Cam Cam pour ses découpages poétiques.

Quelle a été ta première publication ?

"Lilichou". Je vais être franche : J'ai ressenti de la déception. En fait, je ne suis jamais contente du résultat final. J'aimerais refaire, revoir, peaufiner… Je ne peux pas dire que je sois fière de mes livres. Je travaille sur un très beau projet personnel et celui ci je pense que ça ne sera pas pareil !

Dans ton parcours d'auteur, quelles publications te semblent particulièrement importantes ?

adolie-day-le-chasseur-de-papillons"Le Chasseur de papillons", parce qu'il a beaucoup plu et bien marché. Du coup il m'a ouvert des portes et fait connaître au public.

Quelle est ton actualité ?

Je viens d'avoir un bébé je suis donc encore en congé maternité mais je vais reprendre le travail sur les chapeaux de roues. J'ai signé l'an dernier pour un beau livre-BD sexy et gourmand dans la sublime collection Métamorphose chez Soleil, un projet qui me tient vraiment à coeur avec le talentueux pâtissier-chocolatier Vincent Guerlais. Je viens aussi de sortir ma première collection de bagagerie (sacs, trousses, pochettes…) pour La Marelle, une collection nommée Boudoir, très glamour.

Quel est le projet dont tu rêves ?

Le livre que je fais actuellement. J'aimerais bien aussi une campagne de pub pour une grande marque de cosmétiques ou de mode. Ou une collection de vêtements, lingerie.

Aimes-tu le contact avec le public ? Dans quelles conditions (et pourquoi) ?

J'aime beaucoup rencontrer le public, ça me remet dans la réalité, c'est important de sortir de sa bulle ! Je ne suis pas fan de la foule donc je préfère les petits comités : librairies et médiathèques c'est vraiment l'idéal, je trouve, pour prendre le temps de discuter et de dessiner.

Qu'est-ce qui, à Nantes, pourrait favoriser le développement des activités des illustrateurs ?

Un festival ou salon du livre jeunesse ! Nantes est une pépinière d'illustrateurs, dommage qu'un tel événement n'existe pas encore.

Merci Adolie.

Le web d'Adolie :

 



Mots-clés :