Interview d’auteur : Maëlle Delavaud-Couëdel

Maëlle Delavaud Couëdel Héléna




Bonjour à tous,

En ce dernier mercredi des vacances - oui tout a une fin, et ne me dites pas que je vous l'apprends, les médias nous en rebattent les oreilles, rendez-vous avec Maëlle Delavaud-Couëdel.

Bonjour Maëlle, peux-tu te présenter à nos lecteurs, encore tout alanguis par ces derniers jours au soleil s'il te plaît ?

Je m’appelle Maëlle Delavaud-Couëdel. J’ai grandi à Blain, petite commune de Loire-Atlantique. A présent je vis et travaille à Saint-Sébastien-sur-Loire, tout près de Nantes…
Je suis passionnée par le dessin depuis que je sais tenir un crayon (qu’aucun instituteur n’a réussit à me faire tenir « normalement», mais ça c’est une autre histoire !).
C’est tout naturellement qu’après un BAC L Arts plastiques, j’ai étudié le graphisme et l’illustration pendant 3 ans dans une école d’art nantaise (AGR, l’école de l’image).
Je suis installée à mon compte en tant qu’illustratrice-portraitiste-graphiste-maquettiste (tout ça !) depuis 2009.

Quelle est la première BD ou illustration que tu as lue ?

Le tout premier album que j’ai lu je ne me souviens pas exactement. Je lisais beaucoup quand j’étais petite !
J’étais abonnée aux livres de l’Ecole des loisirs et je me souviens par contre avoir été marquée par l’album « La tempête » de Florence Seyvos et Claude Ponti.
C’est l’histoire une petite souris et ses parents dont la maison est en train d’être détruite par une tempête. Ils fabriquent alors une cabane/bateau avec le lit de la petite fille. Pendant que dehors c’est le chaos, ils rient ensemble et improvisent un petit goûter…
Profiter de tous les moments de la vie pour créer, ça permet de se rendre les choses plus faciles et plus légères… C’est toujours une idée qui me plait et que je redécouvre de jours en jours !

Quelle est la première BD ou illustration à laquelle tu as participé ?

J’avais illustré le « carnet de bord » distribué aux élèves de ma classe verte en CM2 !
Plus sérieusement, je crois que ma première illustration publiée, c’était la couverture du programme d’été 2007 de la Ville de Saint-Nazaire. C’était Mr Hulot (de Tati) sur la plage…

As-tu un « mentor », un auteur/illustrateur qui t'inspire particulièrement ?

Je n’ai pas de mentor en particulier. En général je fais selon mon ressenti du moment. Très souvent c’est plutôt la vie de tous les jours qui m’inspire. Je sais bien qu’on trouvera toujours une case dans laquelle me mettre, mais en tout cas je n’en revendique aucune.
Par contre, au-delà de l’inspiration, il y a bien sûr il y a des artistes dont j’aime le travail. En jeunesse c’est souvent des illustrations très poussées comme celles de David Salla, François Roca, Rebecca Dautremer, ou celles de mon amie Barbara Brun… Mais j’aime aussi certains styles beaucoup plus épurés, comme celui de Cécile Vangout par exemple.

Quel est ton héros/héroïne de BD ou d’illustration préféré ?

Je n’en ai pas vraiment. J’aime plutôt les « one shot » comme on dit ! Le dernier coup de cœur en date : « Portugal » de Pedrosa.

A quel moment de la journée travailles-tu le mieux ?

J’ai du mal à travailler la peinture avec la lumière artificielle, et en plus je suis une marmotte, donc plutôt la journée ! Le moment le plus productif pour moi c’est en général la fin de matinée. Pour pouvoir en profiter je déjeune plutôt vers 14h.

Écoutes-tu de la musique lorsque tu dessines ? Si oui, quel type de musique ?

Je suis quelqu’un d’ultra « visuelle » et très peu « auditive », alors la musique n’est pas vitale pour moi… En travaillant il m’arrive d’en écouter mais le silence ne me dérange pas.
Lorsque j’en mets, cela va du blues à la chanson à texte, en passant par un peu de métal quand j’ai envie que ça bouge !

Que détestes-tu dessiner par-dessus tout ?

Ce que je déteste je ne sais pas. Par contre ce que je préfère ce sont bien les portraits !

Qu'est-ce que tu apprécies dans les festivals auxquels tu es invitée ?

Nous avons des métiers très solitaires alors, même si ça ne me pose pas particulièrement de problème de travailler seule, c’est agréable de temps en temps d’échanger sur les livres, l’art, la vie… !

Quelle est ton actualité du moment ? Ton projet ou ta dernière sortie ?

Mon premier album jeunesse, « Héléna », dont l’histoire est écrite par Sylvie Misslin, paraitra en septembre aux éditions Les Minots (mais on peut déjà le précommander sur le site de la maison d’édition… il y a même un p’tit cadeau à la clef pour les 50 premières précommandes ! 😉 ). Le livre a aussi sa page Facebook, avec des images inédites et des anecdotes sur sa création.
Quelques originaux (peinture acrylique) seront exposés cet été en Italie pour l’exposition collective "Il posto delle favole", à Rivodutri, près de Rome.
Je suis en train de chercher d’autres lieux d’exposition.

Portrait chinois :

Si tu étais un sport ?

Le Yoga

Si tu étais un aliment/plat ?

C’est trop dur comme question !
Bon, s’il faut vraiment choisir, je dirais la crêpe au sirop d’érable !

Merci Jeff pour cette petite interview !

Et un petit peu d'illustrations pour vous donner envie !

[nggallery id= 39]

Retrouvez tout l'univers de Maëlle Delavaud-Couëdel sur la toile :



Mots-clés :




One thought on “Interview d’auteur : Maëlle Delavaud-Couëdel

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.