Interview d’auteur : Marek

Marek




Bonjour à tous,

Notre rendez-vous hebdomadaire vous propose de rencontrer aujourd'hui Marek.

Bonjour Marek, peux-tu te présenter brièvement à nos fidèles lecteurs du mercredi s'il te plaît ?

Je suis Marek, j’ai grandi dans la dernière couronne de la banlieue parisienne et j’ai habité Nantes la première fois en 1993. Cela fait 5 ans que je publie des bandes dessinées.
Mon premier album est « Match Décisif » sorti en 2008, les autres sont tous dans la collection Agatha Christie et ont pour personnage principal Hercule Poirot, soient : Tome 17, "Témoin muet", Tome 20, "Les oiseaux du lac Stymphale", Tome 21, "Poirot joue le jeu" et Tome 22, "Le couteau sur la nuque".

Quelle est la première BD que tu as lue ?

La première devait être « Petzi » de C&V Hansen, vers 6 ans et ma première révélation fut "Chlorophylle et Minimum" de R. Macherot un peu plus tard.

Quelle est la première BD à laquelle tu as participé ?

Si on met de coté des BD que j’ai publiées dans des fanzines au lycée et après, la première fut pour un magazine breton « Meuriad » : une petite histoire de 2x4 pages sur un personnage nommé Yaro, en prise avec un démoniaque bandit.

As-tu un « mentor », un auteur/illustrateur BD qui t'inspire particulièrement ?

J’admire le dessin d’Hervé Tanquerelle, je suis reconnaissant envers Nicolas Dumontheuil d’avoir écrit et dessiné "La Femme Floue" et "Big Foot". J’adore relire Yves Chaland.

Quel est ton héros/héroïne de BD préféré ?

Starbuck et son otarie, de Foerster.

A quel moment de la journée travailles-tu le mieux ?

Le matin, sans aucun doute.

Ecoutes-tu de la musique lorsque tu dessines ? Si oui, quel type de musique ?

J’écoute de la musique plutôt calme et profonde, pour cela je suis souvent branché sur Jet JM 91.2 à Nantes. Sinon quand il pleut c’est Tom Waits, ou de vieux orchestres des années 30, et quand il fait beau du folk /rock américain ou les musiques traditionnelles de l’Europe jusqu’à l’Inde.

Que détestes-tu dessiner par-dessus tout ?

Les chiens et les chats parce que c’est vraiment difficile. Les voitures modernes, les ambiances de bureau et les quartiers aseptisés parce que cela n’a aucun intérêt.

Qu'est-ce que tu apprécies dans les festivals BD auxquels tu es invité ?

J’apprécie de bien manger. De retrouver des copains, rencontrer des auteurs, rencontrer les lecteurs, certains sont intéressants.

Nous terminons l'interview avec ton portrait chinois, merci d'avoir pris le temps de le réaliser :

Si j'étais un sport, je serais...

Pour retrouver Marek sur Internet, c'est facile, il suffit de vous rendre sur son blog.

A la semaine prochaine !

 







Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.