Interview d’auteur : François Ravard





Bonjour à tous,

En ce merveilleux mois de juin, je vous invite à rencontrer le dessinateur François RAVARD.

Bonjour François, pour nos lecteurs qui attendent impatiemment, peux-tu te présenter s'il te plaît ?

Bonjour, je m’appelle François Ravard, je suis dessinateur de bandes dessinées. Je suis Normand d’origine, mais j’avoue avoir été adopté par les bretons il y a déjà un petit bout de temps !
J’ai toujours été passionné par la bande dessinée, c’est donc tout naturellement qu’à ma sortie d’école de Graphisme, en 2005, j’ai tout de suite tenté ma chance. Le hasard des choses m’a fait rencontrer Loïc Dauvillier, avec qui j’ai réalisé mon premier album : « Le Portrait ».

Quelle est la première BD que tu as lue ?

Question difficile, je sais juste que lorsque j’étais tout petit, je dévorais déjà les quelques albums d’Astérix et de Gaston, présents dans la bibliothèque de mes parents. Il m’arrivait d’ailleurs de recopier certaines pages, mes préférées… C’est certainement comme ça que je suis venu à m’intéresser progressivement à ce média.

Quelle est la première BD ou illustration à laquelle tu as participé ?

"Le portrait", comme cité plus haut, chez Carabas, avec Loïc Dauvillier (au scénario) et Myriam (aux couleurs).

As-tu un « mentor », un auteur/illustrateur  qui t'inspire particulièrement ?

En choisir un en particulier me semble vraiment difficile ! Certains univers, comme ceux de De Crécy, Baru, Tardi, ou encore Rabaté (pour ne citer qu’eux), me plaisent beaucoup ! C’est d’ailleurs ce dernier, à travers IBICUS, qui m’a donné envie de travailler sur mon premier album, "Le Portrait". Il avait fait ma fierté en acceptant de participer au tome 2, en réalisant quelques petits tableaux, insérés dans l’album…
Il y a aussi tout le travail d’illustrateurs plus anciens comme Beuville ou Bofa, qui m’ont véritablement donné envie de travailler certaines techniques, comme le fusain.

Quel est ton héros/héroïne de BD préféré ?

Là encore, difficile de choisir, mais si je ne devais en garder qu’un, ce serait sûrement Gaston, pour les fous rires, et le trait si juste et malicieux de Franquin !

A quel moment de la journée travailles-tu le mieux ?

Entre 11h30 et 12h !
Une fois que le café du matin fait son effet, et avant la digestion fatigante du début d’après-midi. Il m’arrive cependant de travailler en dehors de ces heures, bien sûr.

Écoutes-tu de la musique lorsque tu dessines ? Si oui, quel type de musique ?

Oui, beaucoup, en ce moment par exemple, j’aime beaucoup Alt-J… Sinon, j’écoute beaucoup la radio également.

Que détestes-tu dessiner par-dessus tout ?

J’aime beaucoup travailler les décors, mais lorsque la tâche est compliquée, il est vrai cela peut légèrement m’agacer ! Je préfère me concentrer sur le jeu des personnages !

Qu'est-ce que tu apprécies dans les festivals BD auxquels tu es invité ?

Les rencontres avant tout, c’est ce qui me pousse à y participer !

Quelle est ton actualité du moment ? Ton projet ou ta dernière sortie ?

Pas mal de choses en ce moment, puisque le 15 mai est sorti le tome 1 d’une belle et grande série polar chez Glénat : « Les Mystères de la cinquième République » (en parallèle des Mystères des troisième et quatrième, avec deux autres dessinateurs) avec Philippe Richelle au scénario.
Le 6 juin dernier vient de sortir également « Clichés de Bosnie », avec Aurélien Ducoudray au scénario, chez Futuropolis. Il s’agit là de notre deuxième collaboration avec Aurélien, une « comédie reportage » sur un reportage qu’il avait fait en 2002, alors journaliste.

Portrait chinois :

Si tu étais un sport ?
Le Basket !

Si tu étais un aliment/plat ?
Le Chocolat, assurément !

Retrouvez l'univers de François Ravard sur son blog.



Mots-clés :




Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.