Interview d’auteurs : Jean-Charles Poupard





Bonjour à tous,

Alors, vous êtes prêts ?! Dans trois jours, c'est le festival CrayoNantes ! Alors pour cette occasion, on vous propose de découvrir l'univers de Jean-Charles POUPARD, qui a donc réalisé l'affiche de l'édition 2012.

Bonjour Jean-Charles, on peut voir ta magnifique création à tous les coins de Nantes sur les affiches et les flyers du festival, peux-tu te présenter brièvement à nos lecteurs s'il te plaît ?

My name is Pi... POpi, alias Jean-Charles Poupard, mais vu que c'est un peu un nom de merde, Popi c'est bien. Voilà pour mon nom, quant à ma région d'origine c'est assez relou vu que j'ai beaucoup déménagé jusqu'à présent, mais en gros je suis né dans la Sarthe (oui, j'ai décidé de tout vous dire), j'ai grandi dans le Poitou, fait ma crise d'adolescence à St Malo, mes études universitaires à Rennes, puis continuant la migration vers le soleil (parce que c'est le bien), je me suis arrêté quelques années à Nantes. Voila vous savez tout.
Ça fait donc un peu plus de 2 ans que je fais de la bande dessinée, ça tombe bien parce que c'est ce que j'ai toujours voulu faire, je suis sur le tome 2 de "Jack l'éventreur", suite et fin de la série! et puis j'espère enchaîner rapidement sur d'autres projets derrière, vu que ça part plutôt bien!

Quelle est la première BD que tu as lue ?

La première que j'ai dû lire, ça devait être... un Astérix, ou un Tintin! Dans la famille, c'est mon père qui lit des BD, donc ce sont ses Bandes dessinées que je lisais, il n'en avait pas beaucoup non plus, donc oui ça devait être ça! Après LA première bande dessinée qui a m'a foutu une vraie claque, c'était "Le Troisième Testament", d'Alex Alice.

Quelle est la première BD à laquelle tu as participé ?

Officiellement, il me semble que c'était une petite BD de 2 ou 3 pages que j'avais réalisé pour les JA (Jeunes Agriculteurs) dans le Calvados, mettant en scène une chouette et une taupe qui papotaient dans les champs et expliquaient de manière ludique l'activité et les enjeux agricoles dans le département! ça avait été distribué quand même dans toutes les mairies du calvados (s'il vous plaît!), et puis j'avais à peine 20 ans à ce moment-là donc ça a été un très bon exercice! Mais bon, on ne peut pas dire que ça compte vraiment et puis ça sent le moisi, donc la première vraiment, c'est "Jack L'éventreur" !

As-tu un « mentor », un auteur/illustrateur BD qui t'inspire particulièrement ?

J'en ai plein, et chacun pour des trucs différents! Mais mes auteurs de référence restent Francq, Boucq, Lauffray, Alice et Loisel.

Quel est ton héros/héroïne de BD préféré ?

J'en ai pas vraiment... mais s'il devait y en avoir une: Cixi, elle a du potentiel !

A quel moment de la journée travailles-tu le mieux ?

Ca dépend de mon taux d'alcoolémie, mais en général je trouve que de midi à 16h c'est super dur, le reste ça va! et puis vu que je ne dors pas...

Ecoutes-tu de la musique lorsque tu dessines ? Si oui, quel type de musique ?

Toujours!!! La musique est le carburant du dessinateur (avec le café), et puis là encore ça dépend de mon taux d'alcoolémie de la veille, mais ça va du classique au métal, en passant par le rap, le hip-hop, l'éléctro, beaucoup de musiques de film,
le rock, et les autres trucs bizarres que je ne saurai pas définir dans un genre précis !...

Que détestes-tu dessiner par-dessus tout ?

La foule, sans hésiter, c'est ce qu'il y a de plus chiant. Pour ma prochaine BD, je veux qu'il n'y ait qu'un seul personnage par page... ça va être funky!

Qu'est-ce que tu apprécies dans les festivals BD auxquels tu es invité ?

Je n'ai pas encore fait de festivals (rire).

Quelle est ton actualité du moment ? Ton projet ou ta dernière sortie ?

Et bien je suis grave à la bourre sur mon tome 2 qui devrait sortir en juin prochain, à part ça, mon actualité est ma dernière sortie, et même la seule et unique sortie à mon palmarès (re-rire), c'est donc le tome 1 de "Jack l'éventreur" aux éditions Soleil ! J'ai déjà d'autres projets à l'horizon mais vu que rien n'est encore fixé, je ne vais pas m'avancer plus...

Portrait chinois :

Si tu étais un sport ?

Dynamique, physique, où on essaye de faire des trucs toujours plus impressionnants pour amuser la galerie mais qui ne servent à rien à part se la raconter en jouant la carte de la fausse modestie ("ouais, mais tu sais, avec un peu d'entraînement, tout le monde peut le faire"): la Capoeïra.

Si tu étais un aliment/plat ?

Je pense que je serais savoureux, sucré, plutôt un dessert, le truc qui fait bander, comme une gourmandise que l'on s'octroierait de temps en temps même si elle n'a rien d'exceptionnel, mais qui ne colle pas aux dents, et qui ne fait pas péter.

Et l'on te verra au festival les CrayoNantes ce samedi et ce dimanche. A très très vite donc !







Laisser un commentaire